Page 136

399 du Mexique. Livre V. lapa avec une partie de ses troupes, à cause que ce poste étant avancé de six lieuës, il étoit important d’ôter cette retraite aux canots des Mexicains, qui venoient quelquefois troubler le travail des Indiens. Cette refolution étoit encore appuyée par la necessité de donner de l’exercice aux troupes des Alliés qui ne fe maintenoient dans l’oisiveté que par la force d’une autorité qui ne laissoit pas de coûter beaucoup de foins & de fatigues. La Ville d’Iztacpalapa étoit, comme on l’a dit, assise fur la chauffée par où les Espagnols firent leur premiere entrée; & dans une telle fituation, qu’en occupant quelque portion du terrein de cette chaufsée, la plus grande partie de ses maisons qui alloient au-delà de dix mille, étoit bâtie dans le Lac même, dont les courans s’introduifoient au dedans de la Ville fondée fur la digue, par des conduits qu’on avoit pratiqués, avec des éclufes qui lâchoient ou retenoient les eaux suivant les besoins. Cortez fe chargea du fuccès de cette faction, 8c prit avec foi les Capitaines Pierre d’Alvarado 8c Christophe d’Olid fuivis de trois cens Efpagnols 8c d’environ dix mille Tlafcateques : 8c quoique le Roi de Tezeuco voulût l’accompagner avec fes troupes, le General ne le lui permit pas, en lui

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement