Page 124

387 du Mexique. Livre V. jettes dans une pleine confiance, & d’introduire après cela les troupes de Mexique, afin de les égorger tous en une nuit : mais qu’ayant sçû par Ton Ambaffadeur que Cortez venait à lui avec de très-grandes forces, le cœur lui avoit manqué pour l’execution de cette trahifon; & que le parti de la fuite lui avoit paru le plus sûr, en laissant fa Ville & fes Sujets à la discretion de son ennemi. Le bonheur en cette occasion ufurpa toute la part que l’industrie & la valeur y pouvoient prétendre. Le General avoit porté les yeux fur la Ville de Tezeuco, comme fur un poste avantageux, pour y faire une Place d’armes, & necessaire à la réussite rie fes desseins , & la méchante politique du Prince qui la gcuvernoit , lui en ouvrit les portes fans combat. Sa fuite délivra Cortez d’un embarras, où la méfiance & les foupçons pouvoient le jetter a tous momens; & le mécontentement des Sujets de ce Tyran les engagea fans peine dans le parti des Espagnols. Ainsi tout prend une situation favorable à ceux qui font nés pour être heureux; & c’est peutêtre la raifon qui a fait placer cet attribut entre ceux des grands Capitaines. La valeur execute ce que la prudence ord >nne ; mais la valeur ôc la prudence doivent la Kk ij

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement