Page 122

385 du Mexique. Livre V. concluant, que le Cacique ne fe montroit point, & n’avoit envoyé perfonne au devant du General. Cependant on n’entendit aucun mouvement, 8c tout parut tranquille jufqu’au lever du Soleil, que le General donna ordre, & difpofa ses troupes à attaquer la Ville. Il fe croyoit encore engagé à cette extrémité; mais il connut bien-tôt qu’il pouvoit s’en dispenser, lorsqu’il trouva les portes ouvertes & le Peuples fans armes. Il détacha quelques troupes qui fe saisirent des portes, 8c toute l’Armée entra fans aucune résistance. Le General préparé à tout évenement s’avança dans les rues fans donner aucune atteinte à la paix, quoiqu’avec toutes les précautions que la guerre demandoit. L’Armée marchoit au meilleur ordre qu’il étoit possible de garder jusqu’à une grande place où Cortez forma quelques bataillons, & occupa par de bons corps-de-gardes toutes les avenues qui y conduisoient. Les Habitans qui fe montrerent en grand nombre en quelques endroits, paroiffoient effarouchés, 8c d’un air qui avoit peine à cacher les mouvemens du cœur. On prit garde aussi que toutes les femmes s’étoient retirées, 8c ces circonstances conformes aux premiers indices, redoublerent les soupçons Tome II. K k

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement