Page 471

des Indes Occident. II. Part. 407 j’avançois je trouvai le chemin aisé & commode, & rencontrois de fois à autre des troupes de mulets, ce qui ne me donnoit pas peu de courage pour poursuivre mon voyage, considerant que si ces mulets qui portoient de si pesans fardeaux passoient bien sur ces montagnes, qu’à plus forte raison ma mule le pourroit faire, qui n'avoit d’autre charge que moi qui étoit fort legere au prix de la leur, & de plus qu’il y avoir des villages où je pouvois m’arrêter pour me reposer tous les soirs. Plus j’allois en avant & plus je trouvois le chemin large & aisé ; il n’y avoit que la pluie & la fange qui m’incommodoient, mais je ne les pouvois éviter, parceque c’etoit la fin de Septembre qui est la fin de l’Hiver en ce païs-là. Le premier village où j’arrivai entre ces montagnes, s’appelle Saint Martin, qui est petit, n’y ayant qu’environ vingt maisons. Je descendis dans la maison qui appartient aux Religieux de Saint François, quoiqu’ils y viennent fort peu souvent, où je fis appeller les Indiens qui ont accoûtumé d’accompagner les voyageurs & passagers. Je les trouvai fort traitables & fort civils, me disant que j’étois le bien venu, & m’apporterent d’abord de beau chaude pour

Nouvelle relation, contenant les voyages de Thomas Gage dans la Nouvelle Espagne... Tome I  

Auteur : Gage, Thomas / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antille...

Nouvelle relation, contenant les voyages de Thomas Gage dans la Nouvelle Espagne... Tome I  

Auteur : Gage, Thomas / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement