Page 465

des Indes Occident. II. Part. 401 encore, mais j’entens en paroles & en complimens : car pour ce qui est des effets, lui & tous les autres Crioles n’approchent pas de la générosité des naturels Espagnols. Ma prémiére ville où j'arrivai fut à Theopixca à six lieuës de Chiapa, qui est une belle & grande ville d’indiens, qui après ceux de l’autre Chiapa sont estimez les plus adroits à monter à cheval. Ce qu’il y a de plus remarquable en cette ville, est l’Eglise qui est grande & bien bâtie, ou il y a aussi une fort bonne musique. Le Vicaire ou Curé de ce lieu là étoit un Religieux Criole, nommé frere Pierre Martir, qui ne nous pouvoir souffrir le Prieur ni moi mais qui ne laissa pas néanmoins de me témoigner en apparence beaucoup de civilité, & de me bien régaler pendant deux jours, sçachant bien le pouvoir que j'avois auprès du Prieur. Comme j’étois ennuyé de ses complimens que je sçavois n'être pas trop sinceres, mais pleins de dissimulation congé de lui le troisiéme jour ; mais il ne voulut pas me quitter, & me voulut accompagner jusques à Comitlan ou j’étois invité par le Prieur de ce Couvent-là qui étoit un François nommé Frere Thomas Rocolan, qui se trouvant seul entre les Espagnols, parce qu’il n’y avoit que lui & moi d'étrangers en tous ce païs-là, desiroit

Nouvelle relation, contenant les voyages de Thomas Gage dans la Nouvelle Espagne... Tome I  

Auteur : Gage, Thomas / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antille...

Nouvelle relation, contenant les voyages de Thomas Gage dans la Nouvelle Espagne... Tome I  

Auteur : Gage, Thomas / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement