Page 232

176

Nouvelle Relation lité de gentils-hommes entre les Espagnols : car chacun d’eux encore aujourd’hui prétend être décendu d’un Conquérant, quoi qu’il soit aussi pauvre que Job, & si on leur demande qu’est devenu leur bien, ils répondent que la fortune le leur a ôte, mais qu’elle ne sçauroit leur ravir l’honneur & la qualité. L’on voit même de pauvres savetiers, ou des charretiers qui vont gagner leur vie dans le païs avec une demi-douzaine de mulets, qui se disent être issus de ces premiers braves ; que s’ils s’appellent Mendoza ou Gufman, ils feront ferment qu’ils décendent de la famille des Ducs, qui portent ces nomslà en Espagne, d’où leur ayeul croit parti pour passer à la conquête de l’Amérique, & qu’il a assujetti des païs entiers à la Couronne d’Espagne, quoi que la fortune leur ai: tourné le dos, & qu’ils soient contrains à present de couvrir leurs habits déchirez d’un pauvre manteau tout usé. Lors que la ville de Mexique fut rebâtie, & que l’on y eut établi des Juges & des Magistrats avec tous les autres Officiers necessaires, la renommée de Correz & de cettre ville se répandit incontinent dans les Provinces éloignées ; de forte qu’elle fut bientôt repeuplée par les Indiens, & par les Espagnols, qui peu de rems après conquirent plus de quatre cens lieues de païs qui furent tous

Nouvelle relation, contenant les voyages de Thomas Gage dans la Nouvelle Espagne... Tome I  

Auteur : Gage, Thomas / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antille...

Nouvelle relation, contenant les voyages de Thomas Gage dans la Nouvelle Espagne... Tome I  

Auteur : Gage, Thomas / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement