Page 71

67 DES INDES. quent : & quand la chose reussit bien, il vomit tout ce qu’il a mangé. Le temps qui leur reste apres leurs negoces & besongnes faictes, est employé à iouer auec certains dez marquez de diuers caracteres. Les plus Crandz braues iouëurs iouënt auec tresgrande pa- Ioueurs sans se tience sans iurer ny dire parolle de Chole cholerer. re, bien qu’ils perdissent tout ce qu’ils ont, iusques à la chemise, Et en fin cous nuds retornent chez eux Ce que fot fort paisibles. Quand ils sont malades, si les malaleur maladie est dangereuse, ils ouurent des. soudain leur tombeau,& se tiennet là cinq ou six iours : ce qui seruit de beaucoup à vne femme, parce que moy passant à trauers vn village, ie vis vne grande & profonde sepulture ouuerte, & scachant bien pourquoy c’estoit, ie visitay tout incontinent la malade,& catechisee qu’elle fut, auec vn Catechisme que i’auois dressé en ceste lan gue, ie la baptizay, dont elle reguerit. Ils descouurent ainsi les sepulcres pour y enterrer soudain le corps mort, ou bien les cendres : car aucuns les bruslent auec toute la maison & meubles de dedans ; & sur la Pompes tombe ils parsement certaines poudres, funebres. desquelles ils font vn bruuage : & y apportent encores quelques autres viandes pour manger, & s’estans baignez sur la sepulture, s’enyurent au banquet, que les Parens E 2

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement