Page 58

ANNALES. brasez de viue flamme : elle estoit toute Caterine ceincte d’vne bande de feu large de huict, est toute ou dix poulces trainant iusques à terre, en feu qui denotoit le chastiment propre de sa lubricité. Ce qu’ayant veu la pouure chambriere, commença toute à trembler, & la maudite defuncte luy dict : vien ça, Combien de fois t’ay ie appellee, de qui doncques as-tu crainte ? la Chambriere demy morte respond, IEsvs qui ne craindroit Le bon Ange per à te voir ? & là dessus la chãbriere dit puis suade de apres qu’en la mesme chambre vn tres l’ouyr beau enfant luy apparut reuestu de blanc, pour le bie qui s’accostant, luy dict qu’elle eust bon public. cœur, & ne s’effrayast point mais escoutast tout ce que Catherine luy vouloit dire, à fin que puis apres elle le diuulgast, & se consessast au partir de là. En fin Catherine luy dict. Or scache que ie fuis en Enfer, & en tresgrand peine, pource que ie me confessois de choses petites,comme par exemple, que ie parlois trop, & que par fois ie me mettois en cholere, & ainsi Dieu com d’autres semblables, laissant de confesser mande que ie m’estois abãdonnee à certains mauCaterine uais garçons. Apprens doncques à te bien de reueler confesser , & à dire toutes choses. Ce que son tormet ie parce que’il m’a esté comt’annonce, enfer en pour le sa mandé & i’y fuys contrainte pour seruir lut de tous d’exemple aux autres. Cependant on sonna

54

à

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement