Page 39

DES INDES. 35 & quelques vingt Portugoys, incertains du succés de l’ambassade. Parce que iusques à maintenant Cabacondono a monstré peu d’affection de permettre, qu’on puisse prescher l’Euãgile, & s’arrester d’auá tage au Iappon : neantmoins nous esperons que par le moyen de l’ambassade, que nous luy deuons faire, sa rigueur se pourra mitiguer, & adoucir. Et à tout euenement nous nous fions que Nostre Seigneur fauorisera tousiours cette sienne nouuelle Eglise. Et de nostre part nous sommes tous resolus, auec la grace de Dieu, de mourir plus tost que de l’abandonner, Quant au succes qui s’en ensuiura, V. R. en sera aduertie.

De la Mission de la Chine.

L

Es deux Peres, qui s’en retournoient en leur College de Macao, ayant esté chassez de la Chine (& ausquelz par la Diuine prouidence & protection de Dieu fut permis de se transporter de Sciauchino à Sciaucheo, ville enclauee dans la Chine plus de trente ou quarente liëues) escriuent qu’ils se treuuent bien là, & qu’ils y sont les bies venus des Chinois, auec esperance de faire plus de fruict en la conuersion des âmes, qu’ils ne faisoient aux deux C 2

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement