Page 162

ANNALES response qu’il s’en remist à luy, & qu’il pre noit cest affaire entre les mains, qu’il feroit de bõ cœur tout ce qu’il desiroit, son devoir l’obligeât à cela : Mais auant que le dict Pere fust arriué, le Roy contrainct de suyure Cabacondono à la guerre contre le Bandou, laissa vne lettre pour donner au Pere, recommandant à son Gentil-homme susdict, que si tost que le Pere seroit arriué il fallait visiter, luy presentant la misfive de sa part, & en signe de reconciliation qu’il luy demandait quelques Peres pour Bungo, & que s’il y eust esté il luy eust fait l’accueil digne de sa personne. Au reste que si Cabacõdono se fust plustost appaisé, il en eust peu envoyer fi grand nombre qu’il eust voulu, ausquels il eust fauorisé de telle forte, que sans point de faute en peu de temps tout son Royaume fust retourné en son premier estat & dignité. Le Gentil-homme s’acquita de son Ambassade selon le commãdement qu’il auoit receu du Roy : & depuis pour confirmation de tout ce qu’il luy auoit fait entendre de la part de son Maistre, fit present de ie ne scay quel don au Pere Visiteur, par lequel il tesmongnoit le bon desir & affection, qu’il auoit. La conclusion de ce que le Pere luy respondit, fut qu’il n’auroit iamais laissé pour chose aucune de respecter le 158

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement