Page 140

ANNALES 136 chose peincte, qui l’espouuantoit. Parquoy croyans tous d’vn commun accord, que le malin Esprit estoit entré au corps d’icelle, ils prindrent la Croix pour la luy mettre sur la teste, sans qu’elle s’é print garde, & aussi tost elle commença de nouueau à crier hautement : O chose espouuãtable ! ô chose espouuãtable ! Ie ne puis plus, ie ne puis plus demeurer icy ; mais ie m’en vay, mais ie m’en vay. Et en ce poinct demeurant vne bonne piece de temps demy-morte, finalement elle reuint à soy, & le trouua saine. Ce qu’estant diuulgué, occasionna quelque bon nombre de Payens ( esmeuz de tel euenement, ayans auec ceste ieune fille esté instruicts en la doctrine Chrestié 34.conuer ne ) de ce faire baptizer, de sorte que le tis par la Diable voulant gaigner vne ame, veincu guerison par la vertu de la saincte Croix à la grande de la De- consolation des Fideles, il en a perdu trenmoniaque. te & quatre. A Sucana, loing d’Arima vn quart de lieue,en est aduenu vn semblable, comme s’enfuit : Gisant au lict malade vne certaine Autre cas mer- vieille, enuironnee de ses enfans, & autres veilleux. parens, ils virent entrer par la porte de la mailon, trois lanternes allumées, sans voir qui les portoit, dequoy demeurans tous estonnez, apres s’estre munis du signe de la Croix, ils mirent la main aux armes : mais pensant

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement