Page 127

DES INDES. 123 & parce que lon ne voyoit gueres clair, l'heure estant vn peu tarde, scauoir est apres l'Aue Maria du soir, & se doutant de quelque trahison, ils mirent tous la main au poignard : en fin esclaircis que ce n’auoit esté autre, sinon qu’vne espee estoit tobee sur l’autre, & ne trouuât qui en estoit cause, nostre frere s’apperceut de la tromperie du Diable, qui auec ces liens espouuantemens accoustumez, & vaines terreurs s'efforçoit de destourner ce peuple là de bien faire, & leur dit qu’ils n’eussent point de crainte : mais qu’ils s’asseurassent en Dieu, parce que ce n’estoit que Sathan qui Efforts de les vouloit troubler ; ce qu’ils virent tost Sath anp apres estre véritable, d’autant que deui- foybles pour nuire sans les uns auec les autres, il tomba dessus aux gens tous force paille, qui estoit sur certains tra- de bien. uons, selon l’vsance des laboureurs du lapon, ce qu’estant fact, ils ne se peurent tenir de rire, voyant les efforts debiles & ridicules de l’ennemy, auec lesquels il pretendoit d’empescher leur salut : de maniere qu’auant le despart de nostre frere, en surét baptisez par les mains d’vn de nos Peres huit cens soixante six personnes, qu’il auoit conuerties à la foy. En Sciaigo residoit vn Seigneur, nommé Itafay, fils de la sœur aisnee de Dom Protais, & vn des Conisciuz du Royaume de

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Recueil de quelques missions des Indes orientales, et occidentales...  

Auteur : Martinez, Pedro / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement