Page 98

82

LES

AVENTURES

de commettre une action q u i , d'après le code des superstitions américaines, devait m'exposer à la vengeance céleste pour tout le reste de ma vie. Le m u r u c u t u t u , chez certaines tribus indiennes, est un oiseau sacré, et, à partir du j o u r où j'avais tué l'un d ' e u x , mon être animalicide était désormais cond a m n é à subir tous les m a l h e u r s imaginables. Mais j'ignorais alors cette utile croyance, inventée probablement en vue de faire respecter certains oiseaux à cause des insectes qu'ils détruisent; car, l à - b a s comme ici, presque toutes les croyances, et même les superstitions généralement a d m i s e s ,

ont

une

raison d'être utile à l'humanité. C'est même pour cela surtout q u ' à m o n sens on doit ne chercher à les détruire, qu'après s'être convaincu de leurs inconvénients , et surtout après avoir trouvé de quoi les remplacer. Une fois remonté dans mon dortoir, je me rendormis de suite, malgré le cadavre du m u r u c u t u t u , et surtout malgré la dureté de mon lit m o u v a n t , qui me coupait littéralement les j a m b e s et les reins. Mais j'étais fatigué, j'étais j e u n e , et j ' a u r a i s dormi sur des épines. Je reposai bientôt d'un sommeil animé de songes à travers lesquels je me voyais chassant en c a n o t , sous des arbres peuplés de singes, de

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement