Page 40

34

LES

nous la monotonie du

AVENTURES

voyage. Nous

conversions

sur chaque rencontre pendant quelques heures au m o i n s , et le second, qui généralement présidait à ces politesses de b o n j o u r ,

disait non sans raison

que c'était un moyen de distraire ses passagers, cons é q u e m m e n t d'entretenir la bonne santé générale. Lorsque nous eûmes définitivement perdu de vue Madère, les navires devinrent désormais si r a r e s , qu'à peine nous en rencontrions un ou deux par j o u r , et tous à des distances tellement grandes qu'on ne pouvait m ê m e pas voir leurs pavillons. Cependant les matelots, et surtout les officiers de m a r i n e , devinaient généralement la nationalité de

chacun

d'eux. « C'est un a m é r i c a i n , d i s a i e n t - i l s , h a u t m â t é , couvert de toile malgré le vent, rapide , filant comme une mouette. » Ou encore : «C'est u n français, belles proportions, bien conçu, mais se pressant médiocrement , et plus jaloux de conserver sa peau intacte que d'arriver vite. » A partir de ce m o m e n t , la traversée fut dépourvue d'incidents dignes de r e m a r q u e . Deux ou trois requins vinrent encore nous faire quelques

visites,

mais aucun d'eux ne nous suivit. Un seul approcha de nous à le pouvoir tirer. Aussitôt notre capitaine

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement