Page 246

218

LES

AVENTURES

bien que celte variété de galette sale ne valût pas le plus mauvais de nos pains de chien, j ' e n mangeai comme on m a n g e de la brioche parisienne, quand on revient du pain de Bretagne. Mais m a gloutonnerie me coûta cher.

Pendant

deux jours je fus empoisonné ni plus ni moins que si j'avais avalé plusieurs plats de moules vénéneuses. Ma racine était tout simplement du manioc sauvage ou devenu t e l , comme on me l'apprit depuis. Or le manioc sans son j u s ,

c ' e s t - à - d i r e le couac, le

tapioca, etc., est aussi sain qu'agréable au g o û t ; mais le manioc avec son j u s est u n poison. Cette expérience me suffit; j'étais à peu près sûr que je ne devais attribuer mon empoisonnement q u ' à mon pain. Je ne recommençai pas l'épreuve, et me bornai à m a n g e r mes racines cuites sous les cendres, ce que je finis m ê m e par faire de plus en plus r a r e m e n t , parce que je reconnus qu'elles étaient presque aussi délétères que mon pain lui-même. Or l'idée ne me vint pas de les presser pour en retirer le j u s . Il n'y a guère que la science enfantée par l'expérience et la tradition qui puisse enseigner à l ' h o m m e les raffinements de la vie civilisée. Bien au-dessus du m a n q u e de p a i n , ce qui me paraissait le plus dur dans m a nouvelle existence était

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement