Page 219

DE

ROBIN

JOUET.

195

aussitôt la vitesse de m a dérive devint telle qu'il me sembla que j'avais peine à respirer : u n vertige p a reil à celui qui prend quand on a tourné longtemps me saisit à la tête tout en me laissant voir confusément les objets. Dès lors l'abîme saisit tout mon être : je me sentis entraîné sans rien voir que par lueurs, presque sans e n t e n d r e , et ne comprenant plus qu'à peine la presque m o r t dont je buvais lentement les prémices. Combien de temps dura cette agonie? des minutes ou des heures? Je ne sais pas. A deux ou trois reprises, je vis passer près de moi, t o u r n a n t comme moi dans les eaux, l'arbre en feuilles avec lequel j'étais entré dans le tourbillon. Une fois m ê m e , ses b r a n ches me frôlèrent, et je crus entrevoir l'écureuil qu'il portait. Mais j'avais trop peu la conscience des choses et de m o i - m ê m e pour pouvoir supputer quoi que ce fût. Ce dont je me souviens le plus n e t t e m e n t , c'est de mon singe, q u i , à l'instant où nous commençâmes à descendre, vint s'asseoir sur m o i , et se c r a m p o n n a à ma m a i n comme s'il avait voulu me d e m a n d e r secours. Hélas! pauvre a n i m a l , je ne pouvais pas plus que lui pour notre salut c o m m u n ! Dans les grandes convulsions de la n a t u r e , l ' h o m m e est aussi impuissant que le dernier des animaux.

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement