Page 199

DE R O B I N

JOUET.

178

pour comprendre de quelle utilité sont leurs remplaçants, quels qu'ils soient, tels que des carapaces de tortue ou des coquilles d'huîtres. Dans nos villes, où chaque famille possède tous les instruments nécessaires à sa vie quotidienne , ces écailles ne sont même pas dignes de la hotte du chiffonnier. Mais là-bas, sous la forêt, une simple coquille vaut son pesant d'or, et je sais bien que pour ma part je n'eusse pas donné ma première écaille de tortue pour son contenu de perles ! Je consacrai trois jours entiers à l'exploration de mon île. Elle avait, autant que j'ai pu apprécier les distances, cinq à six lieues de tour environ. Plus longue que large, elle était entourée sur trois de ses rivages par la forêt de palétuviers dont j'ai parlé précédemment. Mais, du côté que je soupçonnais regarder la terre ferme, par où la mer était douce, les palétuviers, tous morts ou mourants, étaient remplacés par une véritable pépinière d'arbres d'essences diverses. Cette partie de forêt, due à la nature des eaux douces qui la baignaient, ne s'élevait pas encore aussi haut que les palétuviers ses voisins; cependant elle formait déjà un bois assez grand pour être confondu de loin avec le reste de la forêt. Le centre, c'est-à-dire la plus grande partie de

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement