Page 196

172.

LES

AVENTURES

miliarité jusqu'à venir s'installer sur mon épaule, où je le laissai prendre domicile comme sur un perchoir. Soit que la chair d'ara eût achevé de dissiper en lui tout instinct de haine, soit qu'il se trouvât décidément satisfait de sa. nouvelle condition , à partir de cet instant il vécut avec moi comme avec un camarade débonnaire, vis-à-vis duquel tout est permis. Bientôt, le jour même et les jours suivants, je trouvai de grosses tortues d'eau douce, des huîtres de palétuviers et un petit fruit sauvage qu'on nomme à la Guyane marie-tambour, et qui est un des meilleurs fruits de ces contrées. Les tortues furent pour moi un vrai régal. Leurs poitrines me donnèrent deux rôtis délicieux. Je ne crains même pas de dire, au risque de mécontenter nos justes amours-propres culinaires, que je n'ai jamais mangé nulle part aucun rôti qui, à mon goût, vaille une bonne poitrine de tortue sud-américaine. De plus, je fis, avec quelques-uns de leurs morceaux, deux ou trois soupes, qui me parurent d'autant meilleures que j'en étais absolument privé depuis mon naufrage. Toutefois, comme il ne faut abuser d'aucun bonheur terrestre, même de celui de manger trop bien, je fus immédiatement puni par où j'avais péché. Mes

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement