Page 186

U4

LES

AVENTURES

et à maintes places diapraient son feuillage de leurs grappes de graines ou de fleurs odorantes. On eût dit çà et là des glycines ou des ébéniers répandus à dessein par une main habile. Enfin, une véritable chevelure de cordes naturelles, rondes, flexibles et tenaces autant que des cordes façonnées, pendait de ses branches par tous côtés. Provenant des plantes parasites dont elles sont, dit-on, les racines, ces lanières végétales descendaient de l'arbre par centaines. Il y en avait de toutes longueurs, depuis un pouce jusqu'à trente pieds, selon qu'elles étaient plus ou moins jeunes ou provenaient de branches plus ou moins haut situées. Les unes, celles qui n'étaient pas encore assez longues pour toucher le sol , pendaient libres, comme des cordes cassées. Les autres, le plus grand nombre, parvenues jusqu'à terre, y avaient pris racine par leurs têtes, et formaient autant de haubans naturels qui montaient à la plupart des branches. Certes j'ai, depuis ce temps, vu sur le continent sudaméricain bien des arbres plus âgés, plus gros, plus grands, plus touffus, plus chargés de lianes ; mais j'en ai peu vu de plus complets sous le rapport de la richesse végétale. On peut donc juger par cet échantillon à quel point de splendeur naturelle parvient

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Les aventures de Robin Jouet. Guyane française. Partie 1  

Auteur : E. Carrey Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des...

Profile for scduag
Advertisement