Page 92

LE

RENARD

AYANT

LA

COUPÉE

Yo dit moin yon rina, yon jou, Ladans yon zattrappe manicou, Trouvé li pris. A fòce li fè, Li sauvé cò li. Pas malhè, Li té obligé, pou sòti Dans zattrappe, quitté lakhé li. Rina coumencé combinein Pou li té trouvé yon moyen Empêché les autt gouaillé li. Après li té bien réfléchi, Li trouvé yonne, li té content. Jou la même, pouloss, à présent, Toutt rina dans pays semblé, Pace yo té bousoin comploté Yon coup yo té tini pou fè. Missié, dans lacrainte yo té vouè Li té tini lakhé coupé, Assise assous yon canapé. Pouloss, pou les autt là li dit : « Ni yon bagage moin réfféchi,

QUEUE

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement