Page 58

22

Pou mangé zott en fricandeau. Pace bagage yo ka planté là Quand yo va cuilli li, yo va Evec li fè des bon zattrappe. Pendant graine là lassous latè, Com miette pain lassous yon nappe, Mangé toutt pou paré malhè. » Mais ti zouéseau pas couté li. Pou réponse yo commencé ri ; Yo dit li : « Bon khè nous com ça, Ou vlé nous allé quitté là Bon mangé, pou allé valé Yon vié mangé nous pas connaîte ? I faudrait nous sré té bien bête. Mi, pé bouche ou, t’en prie souplé. »

Vouèlà zhèbe commencé sòti tè. Zhirondelle là dit : « Li encò temps, raché zhèbe là Yonne après lautt. » Yo dit : « Ab bah? Ou bon pou yo metté aux fous. Est-ce nous c’est bef pou nous mangé Zhèbe là ? Mi, t’en prie, quitté nous. »

Pendant temps là zhèbe là lévé. Zhirondelle dit yo, à la lin : « Piss zott pas té vlé couté moin, Loin moin conseillé zott allé, Ici pas bon pou zott rété. » Yo commencé, pou gouaillé li, Répété tout ça li ka dit. Yo dit : « N’a fè ça nous doué fè. Ça pa ka gadé ou, machè. »

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag