Page 28

XVI

ment que l’on pouvait attendre d’un des enfants d’une colonie française comme la nôtre. Dans les conseils du gouvernement, il apporta toujours le tribut d’une vaste et solide intelligence, de rares aptitudes administratives, de connaissances variées et surtout d’une droiture à toute épreuve. « Les obsèques de M. Marbot ont été un triomphe pour sa mémoire et ont prouvé que, dans le pays, on n’est ni indifférent pour le vrai mérite, ni ingrat pour les services rendus. « Décédé à Hell-Bourg mercredi matin, M. Marbot a été embaumé et transporté à Saint-Denis. Ses funérailles ont eu lieu ce matin avec toute la pompe et toute la solennité que comportaient le caractère et le rang du défunt. « Le convoi est parti, à sept heures précises, de l’hôtel de l’Ordonnateur, rue de Paris. Un demi-bataillon d’infanterie de marine, commandé par M. le colonel Duchesne, formait la double haie. Tous les officiers des ordres civils et militaires composaient, autour du char, un cortége imposant, auquel s’était jointe une grande partie de la population. « Les coins du poêle étaient portés par MM. le Directeur de l’intérieur, le Contrôleur colonial, le Maire de Saint-Denis, le Procureur général, le Président de la Cour impériale et Edouard Bailly, commissaire adjoint de la marine. « Mgr l’Evêque de Saint-Denis avait voulu donner au défunt un gage de sa haute estime en présidant la cérémonie funèbre. Un nombreux clergé se pressait autour de Sa Grandeur. « En tête du convoi la fanfare militaire exécutait des airs graves et appropriés à la circonstance. « Cet appareil à la fois religieux et militaire avait un éclat saisissant. « Tout le long de la rue de Paris et aux abords de l’église, la foule était compacte. La cathédrale était pleine comme aux jours des grandes fêtes de la religion.

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement