Page 153

117

Mais pace ou aimein nous, faut pas Dit c'est ou qui lacause malhè Là ; pace pou bête c’est yon lhonnè Ou fè yo, traité yo com ça. »

Li fini, toutt moune applaudit ; Pace yo toutt té ni pè les gros. Yo mandé piti zanimaux, Ta-tou yo ça yo ni pou dit.

Pauve bourique, qui té dans yon coin, Quand yo dit li vini palé, Coumencé tremblé yon tremblé ! Dit yo : « Bien su moin pas yon saint.

« Moin chongé yon jou moin té faim, Moin té, toutt lajounein, maché. Rivé côté La Trinité, Moin trouvé moin dans zhèbe guinein.

« Ça m’a dit, zami ? c’est malhè ! Moin mangé dé ou trois bouché ; Mais moin fè là yon grand péché.. Zhèbe guinein là té ta yon pè. »

Aïe ! aïe ! aïe ! ça yo toutt tanne là ? Volé zhèbe pè !!! yo toutt crié : Bien su c’est li qui ka causé Nous toutt tombé malade com ça.

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement