Page 132

96

Moin vini chaché ti brin Balai-doux moin ni bousoin. Si ou tini maladie, Pas lapeine allé oti Dautt médecin; moin, sans payement. M’a ba ou des bon longuent. » Chouval là réponne comça : « Yon gros piquant zaccacia Ladans talon moin rentré; T’en prie, souplé, pis ou vlé Bien traité moin, prend lapeine Gadé bien si lacangrêne Pas ladans. » Loup là vancé Pa dériè pou visité Pied là. Mais dans même moument Li té ka lé prend zélan Pou sauté lassous lautt là, Tout com yon gros mabouïa, Chouval ba li yon coupd-pied, Qui fè toutt dent li tombé, Metté guiole li en mamlade, Fòcé li mangé panade Pendant comben temps après.

C’est ça qui té doué rivé Pou tout ça qui ka chaché Joué rôle pou trappé les autt. Chouval là pas té yon sott.

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement