Page 115

79

C’est pou mangé ; Langue nous faite pou souyé. Pou ça, li pas té tini tò ; Moin ka fè moin fò Montré zott gens qui, sans si bon raison, Pas ka fè pli de façon. Si ti chien là té vlé couché, Canapé Té là Pou ça. Ou ben, si li té lé Dòmi au frais, Robe maîtresse li té là Pou sèvi matelas. Et pis yo té ka bo li, Yo té ka ba li bonbon, Yo té ka fè li dòmi Ladans bèceau, com yon piti gaçon. Chien là té pé bien dit li té héré dans moune ; Mais malhérèsement pas com ça pou toutt moune. Yon bourique lhabitation, Qui té ka vouè, dans lamaison, Coument ti chien là té traité, Dit : Mais moin sré pé plè béké Tout com piti yche maudit là. Ça qui empêché moin fè ça Li ka fè pou yo aimein li ? Yo pé pas dit li si joli; Li pas pli joli passé moin. Même, si yo lé gadé nous bien, Y’a vouè moin c’est yon pli belle nhomme. Demain i faut moin essayé, Pou vouè si m’a aussi héré.

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement