Page 112

76

Et pis moin va vini gras 1. Tout suite, dans bouq li allé Vanne toutt cabrite baille bouché. Sans pèdi temps, prend lagent, Metté li dans bâtiment Qui té ka lé Sainte-Lici. Quand bâtiment rouvini, Dans moument pou débaqué, Ladouaine, qui té ka veillé, Com chatt ka veillé souris, Saisi toutt machandise li. Vouélà pauve nhomme là rété Evec de gé pou pléré ; Obligé, pou li mangé Loué cò li pou zétrangé. Pasmoin, à fòce li travaille, Li gangnein encò quèque maille. Li gangnein dé, trois cabrite. Enfin, pitit’à —pitite, Ti troupeau li profité. Yon jou li té ka gadé Lassous lamè, à présent, Li voué encò bâtiment, Qui vini pou déchagé Encò machandise anglais. Capitaine bâtiment là Vini mandé li comça Si li té vlé comme longtemps, Mette lagent dans bâtiment, Pou fè yon coupd-contrebanne.

1 Etre gras, c’est avoir de l’argent.

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Les bambous : fables de la Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur  

Marbot, François-Achille / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antil...

Profile for scduag
Advertisement