Page 93

VÉGÉTALES.

297

qui leur correspondent. Ainsi la différence n’est pas aussi grande qu’elle le paraît ; et il y a en France des lieux abrités du nord par les montagnes, qui sont à peu près aussi chauds que la Virginie ; ne serait-il pas possible d’y récolter d’aussi bons tabacs ? les Français ne sont-ils pas assez industrieux pour perfectionner la culture et la préparation de celte plante ? Mais en supposant qu’ils n’obtinssent qu' un tabac de seconde qualité , ils auraient encore à se febciter , parce que ce sont les marchandises communes', toujours les moins chères , dont le débit est le plus assuré. Il est certain, dit la Feuille du Cultivateur, que nulle part on n’a le talent de la manipulation du tabac comme en France ; cette culture , d’ailleurs précieuse pour la médecine et l’art vétérinaire , emploierait beaucoup de bras et même beaucoup de terrains incultes ; car le tabac n’est pas d’une végétation difficile : le prix de la plante , les frais de culture et de manipulation répandraient dans les différentes classes des cultivateurs et des artisans un argent bien utile. Nous ne porterions pas chez l’étranger douze à quinze millions au moins qui sont perdus pour nous, parce que lorsque nous n’achetons pas nos tabacs directement de la Hollande et de l’Angleterre, nous les tirons de l' Amérique, qui se sert de nos fonds pour payer ses dettes aux Anglais ; enfin la France concentrerait chez elle une denrée précieuse pour son débit , et bientôt elle pourrait en faire commerce avec l’étranger.

Houblon, Bière. Le houblon n’est cultivé en grand que dans les parties septentrionales de la France ; savoir , dans les départemens du Nord, du Pas-de-Calais, de l’Escaut, de Jemmapes, de la Lys, des Deux-Nèthes, de Sambre et Meuse et de la Somme, et en général dans tous les lieux où la bière est la boisson ordinaire des habitans. Tout le monde sait que les fleurs de houblon entrent dans la composition de la bière qu'elles l’empêchent de se corrompre, en lui dond’amertume que les amateurs trouvent agréanantun goût ble L’usage de la bière, comme boisson rafraîchissante, ou comme boisson de fantaisie, est devenu si général depuis une trentaine d'années, qu’il n’y a pas de ville, excepté peut-être dans les contrées les plus méridionales, où il n’y ait quelques brasseries; et il s’en faudrait toujours beau-

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement