Page 83

287 VÉGÉTALES. cette plante ; on y trouve le pavot qui est de trois espèces; le pavot à semence grise, le pavot à semence noire et le pavot pour les apothicaires ; ou tire beaucoup d’huile deux premières espèces, connue sous le nom d’huile d'œillete; 62 ou 93 grammes ( 2 ou 3 onces ) de graines suffissent pour ensemencer un arpent ou un demi-hectare. se fait aussi, tant en huile de colza qu’en huile d’oeillette, des exportations assez considérables. La Lys n’est pas moins fertile en colza , qui y fournit Une huile abondante ; on y voit des champs entiers de pavots Les culivateurs retirent de grosses sommes d’argent la culture de ces plantes, en vendant les graines aux fabricans d’huile , qui, à leur tour, s’enrichissent en alimentant le commerce de ces précieuses denrées. Mais c’est sur-tout dans le département du Nord oil la culture du colza offre des avantages inapréciables ; on 7 trouve des milliers de moulins qui fabriquent l’huile jour et nuit tant que le vent le permet. Un moulin peut fabriquer en 24 heures 16 à 18 barils d’huile. Outre les exportations qui ont Heu à l’intérieur, et qui sont considérables, il s’en fait aussi beaucoup à l’extérieur. La Seine-Inférieure ne le cède presque point au département du Nord. Depuis Dieppe jusqu’au Havre, toutes les campagnes sont couvertes, dans la saison , de rabettes et de colza. Il s’y fabrique une quantité prodigieuse d'huile, qui fait la base d’un immense commerce. Ses exportations à l’intérieur sont très-considérables ; il s’embarque en outre beaucoup d’huile pour l’étranger, dans ports de Dieppe, de Fécamp et du Havre. Un mourn n’y fabrique que 12 à 15 barils d’huile en 24 heures. évaluait, il y a deux ans, à 1 mille 923 acres (1 mille 442 hectares environ ), les terres cultivées en rabettes et colza : cette culture a augmenté depuis cette époque. On peut, sans exagération, porter à 10 mines ( 12 hectolitres environ ) par hectare , le produit de eette graine, année commune; ce qui donne 14 mille 420 mines (17 mille 3o4 hectolitres). Il faut 3 mines ( 3 hectolitres 60 litres ) par baril. La totalité des barils d'huile qui se fabriquent, peut donc être évaluée à 4 mille 806 barils, qui, à 80 fr. , prix moyen, forme une somme de 384 mille 48o fr. Ce calcul résulte de l’estimation qui ne porte qu’à 1 mille 442 hectares des terres ensemencées en colza et rabettes, et que nous avons ex-

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement