Page 43

VÉGÉTALES.

247

base d'une circulation de plus de 8 millions ; on y occupe

plus de 1500 ouvriers tonneliers ou manœuvres. Pendant la guerre, le travail en est fort ralenti, autant parce que s armateurs n’osent pas hasarder, qu’à cause de !a concurrence du Gouvernement. Cet article mérite toute l’attention du ministère. Caussade a deux minoteries dont il sort, en temps de paix > 3 mille barils. La préparation des farines appelées minots, consiste à cribler cinq à six fois le grain qu’on veut employer, à passer la farine par des blutoirs à tamis de toile de soie , et à la presser dans des barriques de bois de hêtre. La ci-devant généralité de Montauban produisait , année commune, aux calculs de l’abbé d’Expilly, 1 million 950 mille 82 hectolitres ( setiers ) de blé. Département de Lot et G aronn e. Le pays dont il est formé est une des belles parties de la France; cependant il a des fonds bien médiocres. La partie orientale, le ci-devant Haut* Agenois sont bien inférieurs aux vallées qu’arrosent le Lot et la Garonne. Enfin, les landes, qui entrent pour un huitième dans ce département, y sont à peu près, ce qu’est au département du Loiret la partie de la Sologne qu’il comprend. La vallée qui entoure Aiguillon, le territoire d’Asen , de Neirac , produisent du blé en abondance. Agen , et après cette ville, Marmande et Tonneins font un commerce de grains très-considérable. Une partie de ces blés est convertie eu farines ou minots, pour Bordeaux et les Antilles. Les récoltes, dans le département du Lot, sont fort audessus de la consommation : elles comprennent du méteil en quantité, beaucoup plus de seigle, et plus encore de froment. L’orge et l’avoine y sont assez rares. Le froment du côté d’Agen , rend ordinairement 20 pour un. Le blé blanc ou blé de la Zélande, dont la culture est introduite depuis quelques années dans ces cantons, a, dit— on, l' avantage de ne rien craindre des rigueurs des hivers : il rend 20 et au-delà après les plus rigoureux. Département de la Lozère. Ce département, divisé na-

turellement en trois régions, produit, dans celle du nord ,

qu'on appelle Montagnes, du seigle, un peu d’orge et tres-peu d’avoine. La deuxième, connue sous le nom de Causses, est au

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement