Page 235

439 VÉGÉTALES. tations. La plaine de Perpignan a beaucoup de bouquets de bois. Les forêts nationales y occupent plus de 75 mille arpens (37 mille 5oo hectares). Les forêts de l’Aude sont très-dégradées. Ce département possède celle de Ramodeins, qui mérite un meilleur aménagement. Le Tarn est hérissé de montagnes couvertes de bois ; les chênes, pins et hêtres y dominent. L’Aveyron possède 93 mille 667 hectares de forêts et 52 mille 734 de châtaigniers. La saboterie y est en grande activité, et occupe 200 mille personnes. Il y a de plus une quantité double de mauvaises friches qui appellent les plantations. Dans l’Hérault , les chênes verts et les chênes kermès sont très-commun» sur les hauteurs. L’olivier, le mûrier sont les arbres de la Plaine. Le Gard a vu détruire beaucoup de bois ; on y trouve les mêmes espèces que dans l’Hérault. La montagne aux environs de Cabrillac offre de très-beaux pins et sapins, mais dont il se tire peu de produit faute de débouchés. Dans la Lozère, la partie dite des Cévennes est fertile en châtaigniers. Le déboisement des montagnes y produit , comme par-tout, de funestes effets. On voit des roches grises et arides qui furent autrefois couvertes de forêts. L’essence des bois est le hêtre, pin et sapin. On cultive aussi beaucoup de genêts. L’Ardèche possède, près d’Aubenas, une belle forêt de chênes dégradée par les paysans. C’est dans la vallée de Vaisseaux qu’est la forêt de châtaigniers d’où Lyon lire ses marrons. Vaucluse possède peu de bois. On débite à Avignon des fagots de saule. Dans le nord des liasses-Alpes on trouve en assez grande quantité les hêtres, pins et melèzes. Les cantons méridionaux manquent de chauffage ; en revanche ils possèdent beaucoup d’arbres à fruit. Les montagnes des Bouches-du-Rhône présentent une longue couche tour-à-tour schisteuse , sablonneuse ou graniteuse. La couche schisteuse nourrit une végétation assez abondante qui arrête le débordement en torrens des eaux pluviales. La disette des chauffages est sensible dans le département. Les montagnes alpines du Var sont couronnées de chênes verts et blancs , de pins et sapins. La montagne du Brouis a une forêt de sapins de 4o kilomètre» carrés (deux lieues carrées ), égaux à ceux du Nord, pour le service de la marine. Les Alpes-Maritimes ont aussi de très-beaux bois pour ce même usage ; mais il est plus que temps d’y arrêter les défrichemens.

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement