Page 226

430

PRODUCTIONS connus sous le nom de forêt de Mormal, Saint-Aman d, Nieppe, Vauc elles Walincourt, Phalempin et Hem. L’essence dominante est le chêne, le hêtre, le charme, le frêne, le tremble et les saules. Dans le Pas de Calais les défrichemens inconsidérés ont ouvert le terrain aux. envahissemens des sables qui s’étendent sur les terres cultiTables, l’espace de 5 kilomètres ( une lieue) et plus. Il faudra opposer à ces stériles conquérans une barrière formée de quelques plantes à laquelle on consacrera une lisière de 250 ou 60 hectares. Les trois principales forêts sont celles de Boulogne, de Desvres et de Hardelot. La première est de 1 mille 970 hectares , la deuxième , de 1 mille 120; et la troisième , de 610 5 en tout, les bois et forêts du Bas - Boulonnais sont de 7 mille 140 hect. ; ceux du Haut, de 2 mille 784. Le défrichement des terrains en pente dans la Somme a porté préjudice à l’agriculture, et fait sentir le besoin de bois. L’Oise contient les forêts de Gompiègne et de Senlis. En suivant notre ligne du nord au nord-ouest, et le long de la mer, se présentent les départemens formés de la Normandie et de la Bretagne. Les seules forêts domaniales de la première de ces provinces étaient portées, en 1789, à 1 million 219 mille 105 arpens. Ces forêts ont souffert pendant la révolution ; mais elles offrent encore des masses très-précieuses ; les chênes , hêtres et ormes y dominent. Les bois blancs, le cornouiller, appelé l'olivier de la Normandie, y sont très-communs. Il y a aussi de beaux bois de sapin , des châtaigniers, des tilleuls,. des aulnes, frênes et peupliers ; en général les essences de bois y sont très-variées. Les campagnes ont l’air d’une forêt continue , par la méthode d’entourer les maisons rurales de fossés revêtus d’arbres , et de placer les bâtimens au milieu d’un bois de pommiers. Le commerce des bois est très-considérable ; il fournit aux besoins de la marine, des constructions, du chauffage, et à un grand débit de sabots. Dans la Seine-Inférieure, on trouve les forêts de Lyons, de Bray, d’Hérouville, de Rouvray, de Mauny, de Brotonne. Dans l’Eure, sont celles de Beaumont -le-Roger, de Conches, de Lyons, Livry, Neubourg, Pont-de-l’Arche, Ivry, Verneuil, Evreux, Andelys. Ces diverses forêts sont étendues sur 130 mille hectares de superficie. Il y en a 4o mille hectares de nationales. L’Orne est coupé

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement