Page 145

349 VÉGÉTALES. tendu de prospérité individuelle ; car si les manufactures sont plus florissantes que l'agriculture, par exemple, chacun veut être manufacturier, parce qu’il relire de plus gros bénéfices de ses capitaux, et si la beauté, la quafies objets manufacturés donnent l'avantage d’une augmemation de capitaux, ils s’écoulent d’un autre coté par l’accroissement proportionnel des importations de matières premières, que l’agriculture ne fournit plus en si grande quantité, ou qu'elle ne fournit plus du tout. L’équilibre qui doit exister entre l’agriculture, les manufactures et le commerce est le problème à résoudre qui doit occuper tous les hommes d’état, tous les philosophes , tous les économistes, parce qu’il nous semble. que c’est de celte balance que dépend celle de notre commerce avec l’étranger. C’est, sans doute, ce qui engagea l’abbé Raynal à proposer 120 mille francs à la société royale d’agriculture de Paris , pour servir de prix à question suivante : Une agriculture florissante influet-elle plus sur les manufactures que l'accroissement des manufactures sur la prospérité de l’agriculture ? Il existe en France des manufactures destinées à employer les produits de certaines branches agricoles ; par exemple, les soieries , les savonneries , les manufactures d’huile , les soies sont dues à la culture du mûrier , les huiles à celle de l’olivier, du noyer et des autres plantes oléagineuses dont nous avons déjà parlé. La soie, les huiles et savons sont les principales branches de la richesse industrielle de la plupart de nos départemens meridionaux ; et ces richesses sont considérables : c’est une vérité dont le lecteur se convaincra aisément par les résultats suivans. Les Bouches-du-Rhône produisent les huiles les plus fines les plus délicates de toute la France ; on y cultive deux espèces d’oliviers l’un qui résiste au froid et l’autre qui vient que dans les terrains bien exposés à la chaleur. L’olivier qui a la propriété de résister au froid , est celui que les Romains cultivaient sous le nom de litiane , appelé en langue provençale aglaudan ; les espèces d’oliviers qui donnent l’huile fine, dite d’Aix, doivent être réservés pour les terrains d’une exposition favorable, et lesaglaudanspour les autres. On trouve, sur-tout aux environs d’Aix, beaucoup d’oliviers. Le département de l’Hérault offre presque par-tout un

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement