Page 111

315 VÉGÉTALES. grasse. M. d’Ambourney, négociant de Rouen, dit avoir brûlé cette plante en vert, entre fleur et graine, dans un trou en terre , en évitant de laisser échapper la flamme ; et qu’un kilogramme et demi (trois livres) de ces cendres ont produit 396 grammes ( seize onces) de salin alkali trèsblanc, et aussi bon que la potasse réverbérée. Cette expérience mériterait l’attention des chimistes, d’autant plus que cette plante est d’une culture aussi facile que féconde, et donnerait, dès la seconde année, des feuilles et des tiges pour en faire de la cendre. La bardane est d’une grande ressource dans la médecine ; on en fait des tisannes, etc. etc. Basilic. Il se cultive en pleine terre dans les départemens méridionaux ; mais à Paris et dans les contrées voisines ; il faut le semer sur couches en pluviose ou ventose. Sa culture mérite quelqu’attention près des grandes villes où l'on en fait usage dans les cuisines. On se sert de basilic, de sariette, de serpolet et de thym au lieu d’aromates exotiques, avec tant d’art, qu’il est impossible au plus fin gourmet de s’en apercevoir ; aussi plusieurs épiciers mêlent-ils ordinairement de ces aromates indigènes avec les étrangers, pour nous les vendre en poudre. Le basilic s'emploie aussi en médecine. Buglose. La buglose à larges feuilles , toujours verte , se cultive dans presque tous les jardins de la France , où elle est mise au nombre des plantes potagères : on ne se sert guère cependant que de ses fleurs , dont on garnit les salades. Les Anglais font cuire ses feuilles dans les posées , les farces, etc. ; et en Irlande on les mange accommodées comme des choux On emploie plus communément cette plante en médecine. En général, la culture de la buglose, concentrée dans les jardins, n’y occupe qu'une très - petite place , et ne paraît pas y en mériter une plus grande. Betoine ( Betonica officinalis ). Cette plante , extrêmement utile, croît naturellement en France ; presque tous les taillis clairs en sont tapissés. Les feuilles sèches de betoine , mêlées avec du tabac, sont très-bonnes pour fumer. Elle rend les plus grands services dans les teintures, et elle est d’autant plus précieuse, qu'elle abonde sans cul-

ture.

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement