Page 100

304

PRODUCTIONS

entendu pour améliorer le sol et procurer un supplément considérable de fourrages. Il n’y a pas de doute que la culture de la carotte ne soit un des moyens les plus sûrs de préparer la terre à recevoir d autres semences, telles qu’orge et avoine. On trouve, dans les Mémoires de ta Société Economique de Rouen , année 1767, Tom. II , le détail d’un grand nombre d expériences d’un M. Billing, fermier anglais, qui toutes démontrent l’avantage d’introduire, dans tous les endroits où cela est possible, ce genre de culture. On lit, entr’autres, qu’ayant semé, clans les deux extrémités d’une pièce de terre, des carottes sans fumier, et des raves avec beaucoup de fumier, l’orge, qui l’année d’après remplaça les carottes; fut plus belle que celle qui remplaça les raves. On obtient encore de ce végétal une liqueur spiritueuse, qui, aussi bonne que l’eau-de-vie de grain, offre de plus grands bénéfices. En 1787 , M. Hornby , sur 1 mille 95 kilogrammes ( 2 mille 240 livres ) de carottes, tira 46 litres (48 pintes) d’eau-de-vie , dont il envoya un échantillon à la société d’agriculture de Paris , à laquelle cette eaude-vie parut d’un bon goût et très-limpide ; le marc de Carottes donna une nourriture très-friande pour les porcs, et fournit, à proportion , un plus grand résidu que celui de l’orge et du grain en général ; ce qui est un objet important lorsqu’on nourrit des porcs. L’eau-de-vie de carottes peut donner lieu à une économie considérable des plantes céréales absorbées par la distillation. D’après l’expérience de M. Humby un acre (plusd’un demi-hectare), produisant 2 mille 24o myriagrammes de carottes, doit donner à peu près 960 litres d’eau-de-vie de la force de celle qu’il envoya : c’est beaucoup plus que tout ce qu’on peut obtenir du meilleur produit d’une pareille quantité de terrain, ensemencé de quelque manière que ce soit. Il porte les frais de culture d’un acre ( un dermhectare environ ) de carottes à 200 francs, y compris le fermage, les labours, le sarclage, etc. Autant qu’il peut croire , les frais de l’extraction de l’eau-de-vie doivent se monter à 360 francs; ainsi, évaluant celte eau-de-vie à 1 franc le litre, prix ordinaire de l’eau-de-vie de grains , on voit que ce produit doit donner 400 francs de profit, sans compter les marcs, qui forment un article considérable dans de grands ateliers. En général, la culture des carottes offre de grands avantages.

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies (T7) (2)  

Pierre Etienne Herbin de Halle / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement