Page 93

— 441 — une seconde sentence du 19 mai 1760, toutes les maisons des jésuites établies en France, avait mis en rumeur et les passions des ennemis de l’ordre, et les intrigues que les jésuites savaient si habilement employer dans les cas extrêmes. Lioncy et Gouffre, voyant pour le moins leur honneur à couvert, s’apprêtaient donc à faire exécuter cette sentence ; mais les jésuites, se voyant débordés par d’autres créanciers, qui chaque jour surgissaient, avaient fait appel au parlement de Paris. Un second Arnaud, M Gerbier , dans son plaidoyer, avait ému les juges, et, le 8 mai 1761, sur les conclusions des gens du roi, avait été rendu arrêt, par lequel le général des jésuites et toute la société avaient été condamnés solidairement à payer les créanciers de la faillite Lavalette, plus aux dépens et à cinquante mille livres de dommages-intérêts. Celte sentence, d’après ce que nous avons dit des rapports qui avaient existé entre le père Lavalette et ses confrères de France, était certes une justice éclatante rendue à ceux qu’ils auraient voulu frustrer, mais à cette condamnation seule ne s’arrêta pas l’investigation du parlement. Dès le 17 avril 1761, les jésuites avaient été interpelés sur leurs constitutions. Ce procès avait alors pris un caractère politique ; l’effervescence était telle, dans le monde qui s’en occupait, qu’on récapitulait avec effroi les envahissements des jésuites, qu’on étudiait les secrets de leur ordre, qu'on fouillait les lois qui les régissaient, et que le parlement avait demandé qu’ils déposassent au greffe de la cour un exemplaire de leurs constitutions. Les jésuites comprirent alors que le badinage était sérieux ; mais il leur restait une porte de sortie, et ils obtinrent que le roi se réserverait la connaissance des constitutions de la société. En conséquence, les jésuites furent invités à remettre au greffe du conseil les titres de leur établissement en France ; et, malgré la condescendance du roi, malgré les menées des jésuites, le parlement allait de l’avant. Vingt-quatre livres sortis de la plume e

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement