Page 90

— 438 — l’honneur des jésuites, le père de la Marche stygmatisait le père Lavalette, il entreprenait, au risque de faire un tort immense à » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » « » » » » » » » » » » »

Éthiopiens, Lapons, Tartares, qui les avez vus, qui les voyez encore au milieu de vos déserts stériles, de vos neiges éternelles, de vos sables brûlants, de vos sombres forêts, sur vos chariots errants, sur vos barques flottantes, réduits à se nourrir d’herbes sauvages et de racines amères, à se revêtir de feuilles d’arbres ou de la dépouille des bêtes féroces, à courir, pendant le jour, de cavernes en cavernes, à se loger, pendant la nuit, dans le creux des rochers ; dites si vos missionnaires trouvèrent jamais, s’ils trouvent encore aujourd’hui, parmi vous, d’autres biens que le salut des âmes, d’autres productions que la palme du martyre? Dites si vos contrées sont le séjour de la commodité et de la richesse ! vos contrées, à qui la nature a tout refusé! vos contrées, à qui l’art n’accorde rien ! Dites si les missionnaires qui vous ont prêché l’humanité et le christianisme, le mépris des richesses et des plaisirs, encore plus par leur exemple que par leurs paroles, sont des hommes intéressés, qui ne cherchent que des pays riches, ou des hommes sensuels, qui ne cherchent que des pays commodes. Ah! combien de fois, même en dédaignant d’écouter leurs leçons. même en leur arrachant la vie, ne vous êtes-vous pas vus forcés de reconnaître leur désintéressement, d’admirer leur charité, de préconiser leur héroïsme ? » On accuse les missionnaires de la société d’avoir fait de la propagation de l’Evangile la propagation de leur commerce. Le père Lavalette ! voilà, s’écrie-t-on, un de ces missionnaires commerçants qui vont porter le christianisme au Nouveau-Monde, pour en envahir les trésors ; qui songent bien moins à cultiver, à agrandir la vigne du Seigneur, qu’à faire valoir leurs terres, qu’à étendre leurs possessions ; qui dépouillent ceux qu’ils catéchisent; qui, tour à tour, baptisent dans le temple et calculent dans le comptoir ; qui achètent les nègres. au lieu de les convertir; qui d’une main élèvent des églises, et de l’autre chargent des vaisseaux. Nous sommes bien éloigné de vouloir justifier le père Lavalette. Il est vrai que la distance des lieux et un plus pressant intérêt n'ont pas permis, jusqu’ici, de percer les ténèbres dont on a environné cette déplorable affaire (*). Nous ignorons si la conduite du père Lavalette mérite le nom de commerce ; si on doit lui imputer une banqueroute frauduleuse ; si le désir de perdrE la société, joint à l’espoir de l’impunité, n’a pas excessivement grossi

(1) Il est facile de juger qu’en parlant ainsi les jésuites se réservaient une porte de sortie. S’il faut en croire l’article de la Biographie, le père Lavalette aurait toujours été blâmé, car ils ne pouvaient le blanchir, le scandale était trop au grand jour.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement