Page 88

— 436 — marchandises de leur neutralité, la guerre se déclarait entre ta France et l’Angleterre, qui, fière de ses vaisseaux et de notre impuissance maritime, surveillait la Hollande et nous bloquait dans nos colonies, qu’elle voulait affamer. Les mers n’étaient plus libres, le père Lavalette se voyait impuissant à combler le vallon que son avarice avait creusé, et le père de Sacy, débordé par les créanciers de France, avait à soutenir en justice des attaques qui minaient son influence. Dans cette position, le couvent de France dut s’adresser de nouveau au général, et le père Centurioni, qui alors (1756) occupait le trône jésuitique à Rome, et qui, d’après les jésuites, avait eu besoin de recevoir plusieurs informations précises pour croire au scandale qu’on lui signalait, se décida à expédier un visiteur à la Martinique, pour se faire rendre compte de toutes les opérations du père Lavalette. Celte démarche devait prouver au public que la société se déclarait contraire aux spéculations d’un agent qu’elle était prête à blâmer ; mais le visiteur désigné s’étant, sur la roule, cassé la jambe, et les plaintes des créanciers allant toujours leur train en France, un second visiteur est nommé, lequel meurt subitement. Le ciel semblait lui même se prêter aux causes qui mettaient le coupable à couvert, car un troisième visiteur, nommé par Ricci, successeur de Centurioni (1757), et qui, celte fois, s’était caché sur un bâtiment neutre , avait été pris par les Anglais. Ce ne fut qu’après ces épreuves et bien des tentatives officielles de conciliation faites auprès des créanciers du père Lavalette, en France, qu’à la suite de démarches entreprises vainement par le père de Sacy auprès de la Pompadour, qui, mécontente des observations de son ex-confesseur, au sujet de ses scandales (1), poussait alors à l’extinction des jésuites, qu’enfin un (1) Des Mémoires, sur l’authenticité desquels nous ne nous appuisrons point, prétendent que le père de Sacy avait endormi la conscience de la Pompadour sur ses scandales , tant qu'elle avait été

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement