Page 62

410

Leur puissance, dans cette contrée heureuse, ne pouvait manquer d’exciter l’envie de l’Espagne et du Portugal, et alors que les attaques dirigées contre eux, par suite des persécutions de leurs néophytes, avaient ameuté l’esprit des peuples, alors que les accusations intentées contre leur ordre avaient fait soupçonner leur culpabilité dans tant d’attentats, alors que leurs discussions avec les évêques du Paraguay, de l’Uruguay, rappelaient leur dureté envers Palafox, chargé d’une mission qui pouvait nuire à leur commerce en Amérique, alors, enfin, que les fermentations occasionées par eux en Espagne et en Portugal avaient fait soulever les Indiens du Paraguay et avaient pousse à un nouvel attentat sur un monarque, s’apprêtait contre eux une bulle d’extermination. Celte bulle, fulminée par Clément XIV, ne devait atteindre les jésuites qu’en 1773, et déjà, comme il nous reste à le dire, un arrêt les avait chassés du territoire de la France. Les causes d’une haine qui se dessinait sous les couleurs les plus vivaces, se retrempaient dans de vieilles querelles. Les jésuites, athlètes toujours prêts au combat, toujours cuirassés contre l’attaque, avaient soutenu des luttes contre de rudes adversaires, qu’ils avaient terrassés. Mais afin qu’on saisisse mieux toutes les faces de leur existence , il est essentiel que nous remontions à la source des discussions déplorables suscitées par leur fanatisme et leur ambition, sous la période de Louis XIV. Sur la fin du XVIe siècle (1588), Louis Molina, jésuite espagnol, avait créé une œuvre formidable et incompréhensible, sous le titre de : Concorde de la Grâce et du libre Arbitre. Ce père, dont la politique restait cachée, enseignait que Dieu ne prédestine les hommes à la gloire éternelle, qu’en vue et en considération de leurs mérites ; que la grâce, par laquelle ils ont ces mérites, n’est pas efficace par elle-même, mais bien parce que la volonté y consent-, qu’elle est donnée dans des circonstances où Dieu a prévu qu’elle aurait son effet ; enfin que celte grâce n’est refusée à personne. Ces dogmes , déjà inintelli-

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement