Page 58

406

avec une partie du clergé, allaient prendre un caractère acerbe. Mais avant de mettre en scène quelques uns des personnages qui avivèrent ce feu attisé par les controverses religieuses, nous ne pouvons oublier que les hommes dont nous nous occupons spécialement dans ce chapitre avaient arboré leur drapeau sur d’autres contrées. En Hongrie et en Transylvanie, les jésuites avaient vu les populations s’ameuter contre eux et les chasser de leurs foyers qu ils troublaient (1588). Celte même année, l’entreprise malheureuse de Philippe II contre Elisabeth, entreprise suggérée par les jésuites, avait fait brêche à ieur puissance en Europe, et, voulant donner des preuves de leur dévouement au monarque qui les avait si puissamment protégés, ils pénètrent en Hollande sous des habits de marchands, y trament des complots et en sont chassés (1596). Elisabeth, devenue l’objet de la haine des jésuites, étant morte (1603), et Jacques I , roi d’Écosse, affectionné à la religion catholique, lui ayant succédé, ces pères pouvaient compter sur la protection de ce monarque; mais la crainte de leurs principes ultramontains le poussa à les chasser d’Angleterre (1603). La conjuration des poudres (1605) fit redoubler les soins de la police anglaise (1). Le jésuite Garnet, convaincu de culpabilité, fut livré au dernier supplice, et la Grande Bretagne, pour toujours, se vit délivrée de ces hommes qui y avaient répandu tant de troubles. Dantzic, Bréda, Thorn, Venise, la Bohême, Naples, la Pologne, les Pays-Bas et Malte, tour à tour remuées, ébourbillonnées par les principes véreux et malsains qu’y semaient les jésuites, s’ôtaient soulevées contre eux. Leurs échecs, en Europe, étaient nombreux, mais leur activité si grande, leur génie si productif, savaient incontinent y suppléer. er

(1) Il ne faut pas confondre la conjuration des poudres, dont il est ici question, avec une autre conspiration formée en 1878, et dont également on accusa les jésuites , les catholiques et même le pape Innocent XI d’avoir été les auteurs. Arnaud, dans un célèbre écrit, intitulé : Apologie pour les Catholiques, les blanchit de cette accusation.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement