Page 48

396

Ignace pouvait, à juste titre, se trouver fier de ses succès ; mais en voie de s’agrandir, d’étendre son pouvoir, de dominer le monde, dont une partie applaudissait au zèle de ses disciples, tandis que quelques esprits clairvoyants repoussaient les maximes de son ordre, l’audace pouvait seule couronner son œuvre. Les hommes auxquels une mission envahissante devait être confiée, avaient, avant tout, besoin d’un appui solide, et comme le pivot de cet embrassement était la religion, dans Rome seule Ignace avait vu l’avenir de son ordre. La noblesse, si puissante, devait aussi lui venir en aide, et déjà, dès 1548, après la bulle Injunctum nobis, qui ne limitait plus le nombre des profès de la compagnie, François Borgia, duc de Gandie et grand d' Espagne, s’était enrôlé sous sa bannière. Les vertus, ou du moins des apparences de vertu, pouvaient seules également préserver les jésuites de l’envie qu’ils excitaientDans toute société d’hommes, se glissent les faiblesses humaines, mais la répression des vices peut sauver un corps de la gangrène que des membres infects lui transmettraient ; et, en Portugal, en Afrique, au Brésil, où l’influence jésuitique commençait à s’établir, des commissaires de leur ordre avaient feint d’étouffer quelques scandales parvenus à la cour portugaise. Par esprit de pénitence, les jésuites s’étaient alors flagellés à Coïmbre, pour expier leurs péchés et en obtenir le pardon. Cette tactique, qui enfouissait dans des souterrains inextricables les menées de leurs agents, devait plus tard ameuter contre eux bien des haines, bien des vengeances. Déjà (1553) on parlait de commerces scandaleux entrepris par ceux qui avaient fait vœu de pauvreté. Henriques, successeur de Xavier dans l' lnde, était accusé de négliger la pêche des âmes et de s’adonner spécialement à celle des perles ; mais ces coups, portés de loin, étaient faciles à parer, tandis que celui porté par l’Université de Paris, en 1554, apprenait à Ignace qu’en France, le persans payer de dîmes; 30 parce que ces religieux prétendent n’être point soumis à la juridiction des évêques. ( Histoire de la Compagnie de Jésus, livre II.)

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement