Page 41

389

quées pour cette colonisation si malheureusement entreprise, Miné par le chagrin, il se retira à Pontorson, où il mourut en 1785. Quelques émigrants, échappés aux désastres du Kourou, après l’issue de ce drame si triste, s’établirent à Sinarnary, où, plus tard, quelques expéditions moins grandioses, mais presque aussi Malheureuses, s’adjoignirent à eux (1). Le Kourou, vaste tombeau, vit ses ruines désertes en 1765 ; le Kourou, les îles du Salut, avaient aidé à ranimer la traite, en 1765, et, en France, des Mémoires cherchaient les moyens de redonner à ce commerce la vie que la guerre lui avait ôtée, d’autres Mémoires, dressés pour en faire saisir l’importance, nous ont révélé les bénéfices qu’en avait retiré le commerce ; Mais nous ne les analyserons qu’après avoir transcrit ce qui s’était passé à la Martinique, de 1763 à 1765. En 1763, la Martinique, qui avait vu éclore le scandale des spéculations commerciales du père Lavalette, avait vu le résultat d’un procès intenté contre les jésuites, dont nous allons spécialement nous occuper dans le chapitre suivant. (1) Nous avons puisé nos documents pour ce chapitre, dans quatre cartons déposés aux Archives de la marine. Nous avons dû recourir aussi à la notice publiée par le gouvernement, en 1842 ; mais ces documents auraient été incomplets, sans ceux que nous avons compulsés aux Archives du royaume, F 6197.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement