Page 31

— 379 — L’essentiel était, avant tout, de parvenir au Kourou ; mais la passe dangereuse ne pouvait être franchie sans témérité ; en outre, il fallait des bateaux, des pilotes, et, à Cayenne, ne se trouvaient ni les uns ni les autres. Avec les débris des bois envoyés pour la construction des bateaux nécessaires au service de la nouvelle colonie, bois dilapidés dans les magasins de Cayenne, Chanvalon procède à la construction d’une chaloupe, la fait monter par quelques matelots italiens sans expérience, fait débarquer ses colons, et, risquant sa vie avec les plus entreprenants, il arrive au Kourou, le 25 décembre. La réception qui lui fut faite était brillante ; il put un moment oublier ses déboires, pour peu que son amour-propre eût surmonté ses appréhensions ; mais, pressé par le besoin de caser ses colons , il dut incontinent se mettre à l’œuvre. Le camp formé par Préfontaine, avec l’aide de Simon Mentelle, ingénieur du Kourou, était situé à un tiers de lieue au dessus de l’embouchure du Kourou, sur la rive gauche. Des terrains défrichés s’étendaient à une distance d’environ quatre cents toises, le long de la rivière, et n’avaient guère que deux cents toises de profondeur. Le travail entrepris par Préfontaine ne pouvait être blâmé ; mais, à peine recouvert de constructions, Chanvalon voyait ses colons sans asile ; puis enfin la ville, tracée aux abords de la vieille église du Kourou, seul témoin de l’existence de cette mission, ne présentait que quatre rangées de carbets occupés, en partie, par les colons venus avec Préfontaine, et par ceux que la frégate la Fortune, au nombre de trois cents, avait déposés au Kourou. Détachée du convoi de Chanvalon, la Fortune l’avait précédé de huit jours. Cependant, quoique fort engagé dans une entreprise si mal concertée, Chanvalon ne perdait pas encore l’espoir de conjurer les éléments, les difficultés physiques qui l’entouraient et celles que lui suggéraient les susceptibilités des pouvoirs de l’ancienne colonie. Le camp, tracé de nouveau par lui, avait vu dix nouvelles rangées de carbets projetées ; un hôpital, l’intendance, le

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement