Page 249

— 597 — parfaire le chiffre de un million deux cent mille lèvres, dont on avait besoin pour subvenir aux dépenses de l’année (1). L’assiette de l’impôt était plus difficile à établir que son chiffre, car les cannes, si maltraitées par les fourmis, ne permettaient guère qu’on fît peser de nouveaux droits sur les sucres. Toutes les marchandises furent donc taxées d’un pour cent à leur entrée ou à leur sortie, et les maisons, ainsi que les nègres, furent surtaxés. Le café, originairement imposé à six deniers la livre, et dégrevé de cet impôt en 1764, vu la prospérité dont avaient joui ceux des propriétaires qui s'étaient adonnés à celle culture, fut de nouveau sujet à cette taxe arbitraire. Avec ces ressources, qui firent bien erier quelques commerçants, qui indisposèrent surtout les locataires des maisons sur lesquelles pesait l’augmentation des droits que les propriétaires avaient à payer, on put arriver au but qu’on s’était proposé : mais si ces mesures financières avaient provoqué quelques plaintes, les colons purent rendre justice au zèle que mettaient leurs nouveaux chefs dans les moindres choses concernant leur sûreté. Des fréquentations nuisibles entre les libres et les galériens éveillèrent l’attention de Nozières, La chaîne, peu surveillée, fut confiée à des gardiens sûrs, et les nègres, condamnés aux galères, se virent privés des douceurs qu’ils tiraient de ces hommes qui les patronaient, alors que le crime les avait rivés au boulet. Cette précaution était utile au repos intérieur des colons; la discipline des ateliers s’était ressentie de ce mauvais exemple donné aux nègres, qui semblaient ne plus tant redouter celle réclusion forcée, mais, si les propriétaires d’esclaves avaient eu à s’en féliciter, la Martinique, tout entière, applaudit aux ordonnances qui furent lancées en 1772, et qui indiquaient les moyens à prendre pour réprimer les fraudes du commerce métropolitain. D’autres réglements, touchant à la discipline ec(1) Code manuscrit Martinique, 1772, page 209, Archives de la marine.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement