Page 247

— 595 — à peine un souvenir à tant de pertes qui pesaient sur le commerce de la France. Et tandis qu’aux colonies on se préoccupait du changement d’un gouverneur, du rappel d’un intendant, de la promotion d’un nouveau ministre, une vaste accusation, rédigée d’abord en quatre, en six, en sept et enfin en dix volumes, accusation basée sur la philosophie et l’œuvre de quelques philosophes se recouvrant du nom de Guillaume-Thomas Raynal , vouait les colons à la haine du monde, décrétait les prêtres au tribunal de la raison, et rappelait aux rois le néant sur lequel reposent leurs trônes. Ce prodigieux réquisitoire, dans lequel, à chaque page, l’histoire se rapetisse aux proportions des soubresauts passionnels agitant les cerveaux qui dirigeaient les plumes diverses taillées pour le parfaire, n’avait point encore porté coup. Dès son apparition, semblable à la goutte d'huile, il était destiné à s’étendre toujours, toujours... ameutant l’Europe contre l’esclavage... contre l’esclavage que l’Europe avait exploité, et marquant au front les colons, auxquels l’Europe avait imposé l’esclavage. L'Histoire philosophique et politique des deux Indes fait assez époque dans l’histoire des Antilles, pour que nous lui consacrions quelques pages ; mais comme, depuis 1770, ses éditions ne peuvent que difficilement se compter, nous nous en occuperons en 1781, époque à laquelle elle fut brûlée par la main du bourreau, après avoir pris toute son extension, et après s’être remplie de déclamations nouvelles (I). Certes, l’avenir ne paraissait pas encore, à cette date, chargé (1) Nous pourrions reproduire ici ce que rapporte Quérard sur les éditions de l’Histoire philosophique ; mais ayant acquis la conviction que ce bibliographe n’avait pu se procurer toutes les éditions parues de ce livre, nous y renverrons simplement ceux qui voudraient avoir quelques détails. Durosoir, qui, dans la Biographie Universelle, a judicieusement critiqué Raynal, nous apprend que son livre, toléré en France jusqu’en décembre 1779, a eu plus de vingt éditions, et près de cinquante contrefaçons.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement