Page 225

573

le Fort-Royal. Ces exigences, parlant du commerce, étaient à la Guadeloupe en présence des mesures prises pour conserver à la Basse Terre sa suprématie sur la Pointe-à Pitre. Des Mémoires envoyés au ministère, l’engageaient à transférer dans cette dernière ville le Conseil Souverain de la Guadeloupe, dont le siége s’était maintenu à la Basse-Terre. Le commerce, accapareur de sa nature et dont les relations s’agrandissaient chaque jour, demandait cette preuve d’intérêt, tandis que les habitants s’y opposaient. D’Ennery, pour calmer les esprits qui s'échauffaient, avait de son côté écrit à la cour, et avait obtenu l’établissement d’une sénéchaussée à la pointe-à-Pitre, sénéchaussée qui y fut enfin définitivement établie, en juin 1769, et qui remplaça celle de Sainte-Anne (1). Celte installation faite, et de Peynier, qui était aussi passé à la Guadeloupe pour y régler les impositions et les comptes concernant l'intendance, ayant remis ses pouvoirs entre les mains de Montdenoix, nommé intendant de la Guadeloupe, le gouverneur et l’intendant généraux des îles du Vent revinrent à la Martinique. Les soins de d’Ennery ne devaient pas se borner à ces deux îles, pour lesquelles sa sollicitude était égale. Sainte-Lucie appelait son attention. Les ports de cette île, ouverts aux étrangers, avaient fait tort à l’entrepôt établi au Carénage, et ils furent fermés. Des concessions nouvelles, faites à quelques nouveaux colons venus de l’Acadie, en augmentèrent la population, sans pour cela agrandir sa culture. Trop décriée, par rapport à son insalubrité qu’on avait représentée telle, qu’on la considérait comme inhabitable pour des Européens, Sainte Lucie avait vu échouer tous les projets faits pour sa colonisation. Quelques familles de la Martinique, néanmoins, s’y étant fixées, y avaient établi de vastes habitations, dont les produits énormes déterminèrent d’autres colons à suivre leur exemple (2). (1) Cartons Guadeloupe, 1769, Archives de la marine. (2) Code manuscrit Martinique, 1769, Archives de la marine.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement