Page 210

— 558 — la cession, Jean Milhët, après avoir épuisé son énergie, et après avoir dépensé des sommes énormes, était retourné à la Louisiane. A cette heure où, la mort dans l’âme, le député de la Louisiane rentrait parmi ses frères, d’Abadie, qui n’avait pu dompter ses chagrins, était mort. A ce gouverneur, qui emportait des regrets sincères, regrets consignés aux Archives de la marine, dans une chronique manuscrite, avait succédé l’infâme Aubry, destiné à désigner, à la barbarie de l’Espagne, les victimes qui devaient arroser de leur sang celte terre française, ainsi sacrifiée par une politique aveugle et sans générosité. Comme on le conçoit, le coup porté aux colons de la Louisiane avait eu du retentissement dans toutes ces campagnes désolées. Une année entière s’écoula dans des projets de révolte, dans des complots dignes de grands cœurs, mais peu assortis à la force de ces bras auxquels allaient se river des chaînes forgées dans l’ombre. Aubry, reptile dont la lâcheté se mesurait à la bassesse de ses sentiments, parcourant la Louisiane, remplissait le rôle d’espion, lorsque, le 10 juillet 1766, don Antonio d’Ulloa. qui, ce jour, avait débarqué à la Havane, adresse au Conseil Supérieur de la Louisiane une lettre, dans laquelle il lui apprenait sa nomination au gouvernement de la colonie, pour le roi d’Espagne, les sentiments de ce monarque pour ses nouveaux sujets, et la bienveillance particulière qu’il porterait dans l’exécution de ses ordres. Hélas! le joug approchait, les colons baissèrent la tête, et, malgré leur répugnance, ils se soumirent à tel point, que, fatigués des persécutions d’Aubry, l’enthousiasme se réveilla dans ces cœurs froissés à l’arrivée d’Ulloa. Une députation va au devant de ce nouveau chef ; on le presse de faire reconnaître ses pouvoirs, de remplacer les autorités françaises; mais, prévenu par Aubry, Ulloa devient le persécuteur des colons, s’attache surtout à contrarier Chauvin de la Freynière, le procureur-général, et abuse partout d’une autorité qui n’était pas encore reconnue, en multipliant le nombre des mécontents.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement