Page 196

— 544 — En conséquence, une proclamation royale, à cette date, apprenait au commerce et à la nation que , incessamment, les îles conquises allaient être arpentées, qu’on allait les diviser en paroisses, et que des lots de terre, réservés par le gouvernement, seraient gratuitement distribués aux nouveaux colons qui iraient s’établir à la Dominique, à Saint-Vincent, à la Grenade ou à Tabago. Dans celte première colonie, plus rapprochée de nos établissements de la Martinique et de la Guadeloupe, et jouissant d’une réputation que lui valait son commerce avec nos colonies, le gouvernement anglais, moins généreux, trouva facilement à vendre d’immenses terrains. Dans les trois autres, quelques migrations, surtout à la Grenade, révélèrent la valeur de ces terres restées si longtemps infertiles entre nos mains, et, sauf quelques légers mécontentements que les gouverneurs anglais eurent à réprimer, les avantages faits aux nouveaux colons coopérèrent promptement à leur prospérité (1). Certes, si l’activité déployée par le duc de Praslin, et son cousin le duc de Choiseul, malgré l’échec du Kourou, avait amené en France quelques résultats satisfaisants, résultats qui s’enregistraient plutôt pour l’avenir que pour le présent, en Angleterre, le commerce et la nation, épuisés par une dette énorme malgré les succès de celte dernière guerre, avaient à se rasseoirUne plaie ronge un pays, un peuple-, la guerre, de toutes les plaies la plus rongeante, avait écrasé l’Europe; mais tant qu’un pays, qu’un peuple, conserve son principe vital, le corps peut facilement se rétablir. La France et l’Angleterre, semblables à deux athlètes, refaisaient leurs forces; en paix, elles s’essayaient à la guerre. Mais tandis qu'en France d’énormes projectiles de haine et de discorde se gonflaient des absurdités du philosophisme, en Angleterre, l’intérêt divisait les membres épars de ce colosse maritime. Cet intérêt, provoqué par F âpreté des métropolitains, avait amené le gouvernement britannique à former des arsenaux dans (1) Gazette de

Londres, du 6 avril 1764.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement