Page 154

502

que tels produits étrangers que la France ne fournit point ne puissent entrer dans nos colonies que portés par des navires français ? produits sur lesquels le fisc prélève toujours des droits exorbitants Cette cause d’éternelles discussions n’avait fait surgir que peu de mécontentements à la Martinique, durant le cours de celle année 1766. Quelques capitaines marchands s’étant permis des insolences envers l’intendant de Peynier, au sujet de la morue que des commissionnaires de Saint-Pierre avaient introduite de Sainte-Lucie, furent sévèrement réprimandés. Mais ce qui avait attiré l’attention de d’Ennery, c’étaient quelques scandales, à la narration desquels notre plume se refuse. Ces scandales atteignaient des prêtres séculiers, et, comme nous, ce gouverneurgénéral avait aperçu l’urgence qu’il y avait de ne confier les cures des Antilles qu’à des prêtres réguliers (1). Il est vrai qu’alors la comparaison était facile à faire ; les jésuites venaient, depuis peu seulement, de quitter leurs cures, et, si on avait eu à leur reprocher un commerce scandaleux, leurs mœurs étaient restées pures de toute attaque. Aujourd’hui qu’un clergé peu surveillé s’est abattu dans nos campagnes, ce qui, en France, serait scandale, n’est plus que peccadille dans nos colonies. A ces étreintes près néanmoins, la Martinique jouissait d’une tranquillité complète ; les impositions réglées, y étaient exactement payées, lorsque, dans la nuit du 13 au 14 août, cette île fut victime d’un ouragan affreux. La narration du coup de vent de 1766, époque fatale, a bercé trop de jeunes créoles pour qu’ils puissent l’oublier. Le vent, accompagné d’éclairs, de tremblements de terre, orchestre grandiose, mais terrifiant, tint (1) Le ministre, en répondant à d’Ennery, lui disait qu'il avait goûté ses raisons, et qu’il allait s’entendre avec les supérieurs des dominicains et des capucins, pour les déterminer à faire passer aux îles un plus grand nombre de leurs frères. (Archives de la marine, Code manuscrit Martinique 1766, page 667.)

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement