Page 142

490

douter plusieurs fois déjà l’esprit d’indépendance des Conseils Souverains de Saint-Domingue, avait résolu d’en salarier les membres. Alors on ne comprenait pas que ceux qui donnent leur temps à juger les hommes pussent être payés, et cependant quelle garantie plus grande donnée aux citoyens, que celle qui met la conscience des juges à l’abri du besoin ? Cette proposition, accueillie avec empressement par quelques uns des conseillers faisant partie de la cabale Fontenelle, avait soulevé l’indignation de Saintard, et dès lors d’Estaing se voyait aux prises avec le mauvais vouloir de ce dernier. Mais Saintard, devant sa fortune à sa mauvaise foi, s’était couvert de sa place pour écarter ses créanciers. D’Estaing usant alors des preuves qui dévoilaient sa conduite, en réponse à ce que lui avait adressé Saintard en plein Conseil, au sujet de la dépendance dans laquelle seraient les conseillers vis-à-vis de la cour, s’ils louchaient des émoluments, lui ayant dit qu’au moins ils ne seraient point dans celle de leurs créanciers, Saintard s’était tu et le projet de salarier les membres des Conseils Souverains de Saint-Domingue avait passé sans opposition (1). On a pu voir, dans plusieurs circonstances, ce que nous avons dit des hommes revêtus de la dignité de conseiller dans nos îles ; aujourd’hui que les émoluments accordés à ceux qui remplissent les sièges de judicature dans nos colonies, ne peuvent plus être considérés comme moyen de les asservir, la crainte constante sous laquelle les maintient l’amovibilité, les plie sous le despotisme ministériel. Mais ceux qui, comme Saintard, s’étaient montrés les plus hostiles à ce que les conseillers reçussent des honoraires, se virent cruellement blessés par la demande de d’Estaing, tendant à ce que la caisse des nègres suppliciés fût dorénavant gérée par l’intendant, et à ce que ses fonds fussent employés aux besoins pressants de la colonie. (1) Journal du comte d'Estaing, Cartons d’Estaing, personnel et Archives de la marine.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement