Page 134

482

Des Mémoires contradictoires, envoyés au ministre, adressés au gouverneur-général, leur faisaient comprendre l’urgence de cette institution, à laquelle les colonies avaient dû leur défense, et quelquefois leurs conquêtes, ou bien leur exposaient les mollis pour son abrogation. Évidemment on ne s’entendait point ; les passions prenaient la place du raisonnement ; un feu mal éteint couvait sous la cendre ; un incendie pouvait éclater, et d’Estaing , résolu à prendre son temps pour l’étouffer, accueillit avec bienveillance toutes les observations qui lui furent faites (1). Il est, comme on le sait, telles époques où surgissent les mécontentements ; il est telles circonstances où les clameurs font explosion. Qu’on cherche à les irriter par de l’arbitraire, semblables alors à la mine fortement comprimée, leur éclat est terrible ; mais si, par un semblant de patience, on fait jour à toutes les fusées, peu à peu les têtes se calment, et les choses reprennent leur cours. D’Estaing avait compris ce que sa position avait de délicat; il voyait du reste, par lui-même, que les circonstances étaient graves, car la colonie venait de s’imposer de quatre millions. Dans une série de séances qui avaient duré du 30 janvier au 12 mars, la quotité et la perception de l’impôt avaient été réglées de nouveau par les Conseils Souverains réunis (2). Celle preuve du (1) Le carton de Saint-Domingue, pour l'année 1764, contient une masse de Mémoires, de projets, d’observations sur les milices. De toutes ces élucubrations, résultat des craintes qui agitaient cette colonie, devait sortir une insurrection que nous mentionnerons. Il est évident, pour celui qui les parcourt, que déjà on pressentait le péril de livrer des armes à la population libre, et que les habitants redoutaient pour leurs ateliers l’éloignement des blancs, auxquels la discipline eu était confiée. Le mal qui minait Saint-Domingue est, d’après cela, facile à comprendre, et nous l'avons assez fait ressortir pour ne pas y revenir. (2) Voir, aux Lois et Constitutions de Saint-Domingue, vol. IV. pages 644, les procès-verbaux de toutes ces séances. Aux Archives, sont également contenus, dans le carton de cette année 1764, plusieurs

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement